Passer au contenu principal

Energy Observer


Un tour du monde, zéro émission !

Energy Observer est le premier bateau à hydrogène, entièrement autonome en énergie. Pendant 6 ans, il part faire le tour du monde pour sensibiliser les sociétés aux énergies propres. Le Crédit Maritime est supporter officiel de cette aventure qui sert le rayonnement de Saint-Malo, berceau du projet, mais plus largement aussi l’environnement et la recherche.

 

Les énergies renouvelables au cœur du navire

 

120 m² de panneaux solaires. 2 éoliennes à axe vertical. 1 voile de traction permettant de convertir les moteurs en hydrogénérateurs. Energy Observer est une véritable invention à l’architecture énergétique moderne et unique au monde. Les énergies renouvelables fonctionnent sous certaines conditions et donc par intermittence : quand il fait beau, quand il y a du vent… C’est donc pour gagner en efficacité que les scientifiques du projet Energy Observer ont imaginé cette mixité des énergies.

 

L’hydrogène, un procédé efficace

 

Energy Observer est propulsé grâce au couplage des énergies solaires, éoliennes et hydroliennes. Ces énergies renouvelables permettent de créer de l’hydrogène à partir de l’eau de mer. L’hydrogène, c’est 3 fois plus d’énergie que le gazole et surtout, sa combustion n’émet ni CO2 ni particules fines. En clair, il ne pollue pas. En plus de cela, il est produit à partir de l’eau de mer et directement sur le navire. Un système à bord permet de stocker le surplus et de l’utiliser lorsque les batteries n’ont plus assez d’énergies. L’hydrogène est alors converti en électricité grâce à la pile à combustible.

 

Une première mondiale soutenue par le Crédit Maritime

 

Energy Observer est le premier bateau à hydrogène, entièrement autonome en énergie. Il existe déjà des navires propulsés grâce à l’hydrogène mais Energy Observer va plus loin. C’est le premier à intégrer « la chaine complète de l’hydrogène, qui inclut la production in situ », détaille Didier Bouix, le responsable du projet Energy Observer.

Cette première mondiale est soutenue par le Crédit Maritime qui encourage la recherche et l’innovation.

 

 

 

 Crédits Photos : Jeremy Bidon

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

acces directs
Contacter un conseiller